jeudi 22 avril 2021

Le retour des martinets

 

Photo prise sur le "Net"

Hier matin, dès le point du jour, avant même que le rayon de soleil n'apparaisse, j'ai entendu leur petit cri perçant : ils sont de retour et c'est bien les beaux jours qui arrivent. D'ailleurs le soir, au coucher du soleil, "Fréquence grenouille" émet à son tour.

Le jardin est beau après ces quelques pluies que nous avons eues, très modestes mais cela fait de bons arrosages.

La "Fille de l'air" se pare de si jolies couleurs: il me semble que c'est la première année qu'elle fleurit ou alors nous n'étions pas ici à ce moment là. Elle pousse sans terre, simplement accrochée , ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle aussi "boule magique"


nom exact de la "fille de l'air" : "Tillandsia"




L'abricotier précoce est déjà bien garni:

Et le rosier n'est pas en reste



Mais pendant ce temps là le mauvais sort continue à s'acharner sur nous et nous empêche de profiter pleinement de ces beaux jours chargés d'espoir. 

Robert a un souci: un genre d'impétigo qui s'est infecté, nuque et côté gauche du visage sont touchés ...Le médecin a prescrit un antibiotique .... mais il faut du temps pour que l'infection se résorbe et il a des douleurs lancinantes. Dur dur.... Ce n'est pas bien grave, je pense à celles et ceux qui sont  très affectés par des maladies beaucoup plus graves, mais quand même, j'aimerais bien voir le bout du tunnel ! 

 


samedi 10 avril 2021

Un roman glaçant

Delphine de Vigan est une auteure qui ne m'a jamais déçue.  Elle a l'art de s'emparer de sujets de société  avec un regard perspicace tout en restant objective .  Alors quand j'ai su qu'elle publiait son dernier roman je me suis précipitée chez ma libraire sans attendre une éventuelle disponibilité à la médiathèque .  Et franchement cela valait le coup. 

 " A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois, explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial." (Quatrième de couverture)

Mélanie a toujours été fascinée par la télé-réalité, mais elle n'a pu en devenir une vedette ; trop timide, trop réservée peut-être.  Après la naissance de ses enfants elle commence à poster des vidéos de sa famille sur You Tube ; puis elle développe une chaîne familiale « Happy récré » qui connaît un grand succès. Chaque jour elle met en scène et filme ses enfants qui sont « influenceurs » pour de nombreuses marques. C'est un système très lucratif ; son mari quitte son emploi pour l'assister dans la gestion de ce « business » qui leur permet de faire fortune.  Ce qui était une addiction devient une activité très lucrative .
Quand sa fille Kimmy disparaît mystérieusement Mélanie va rencontrer Clara qui travaille à la brigade criminelle comme « procédurière ». L'auteure nous fait découvrir la personnalité et le passé des deux femmes que tout oppose.
Avec son merveilleux talent Delphine de Vigan dresse un excellent portrait de ces deux femmes et nous fait suivre l'enquête policière. Clara découvre (et nous aussi) « un monde dont l'existence nous échappe ».  « Il faut le voir pour le croire » dit Clara en parlant des vidéos des enfants : «  La consommation est au coeur de la plupart des scénarios. Acheter, déballer, manger, sont les principales activités des enfants… Toutes ces vidéos obéissent au même ressort dramaturgique : la satisfaction immédiate du désir. Kimmy et Sammy vivent le rêve de tous les enfants: acheter tout, tout de suite ».
Ce roman est très bien construit. Il se lit facilement. Il est fascinant: ce qu'il décrit de notre monde est bouleversant, effarant. 

 

Et pendant ce temps là au jardin est né un brin de muguet que l'on dit porte bonheur....


j'ose y croire et souhaite pour tous des jours meilleurs !  Les beaux jours qui donnaient un avant goût d'été sont passés et revoilà la froidure.  Aujourd'hui les nuages nous font espérer un peu de pluie, la terre en a vraiment besoin.

Et parmi les bonnes nouvelles : j'ai eu rendez vous par téléconsultation (Covid oblige) avec mon oncologue qui a trouvé mon bilan sanguin satisfaisant et donné son feu vert pour retirer le Porte à Cath: un rendez vous devrait m'être proposé prochainement.  Ce n'est pas grand chose, ce petit corps étranger ne me gêne pas du tout, mais symboliquement c'est important, signe qu'une page est tournée...