lundi 25 mai 2020

Observer les plantes


En cette période où les activités extérieures à la maison ont été supprimées, tant activités de loisir que courses, j'ai passé beaucoup de temps dans le jardin; cela m'a permis, plus qu'habituellement d'observer nos plantes et de constater, soit leur croissance rapide, soit leur paresse et stagnation...

La croissance la plus spectaculaire est certainement celle du cycas :

7 Mai 2020

8 Mai 2020

16 Mai 2020
22 Mai 2020



Par contre le bougainvillier très riche en fleurs nous surprend par son obstination à limiter sa croissance : nous comptions bien qu'il grimpe le long de l'escalier et nous comble de joie par sa splendeur et année après année nous constatons que, s'il renaît bien après sa dormance d'hiver, il ne grandit pas ... 







Et puis ces fleurs là, nous les guettons, surveillons leur progression depuis les petits boutons  sortant directement de la plante jusqu'aux tiges qui poussent presque à vue  d'oeil et enfin les fleurs superbes qui ne durent qu'un jour !

22 Mai 2020


23 Mai 2020

24 Mai 2020
Il semble que le nom savant de cette jolie fleur soit "Echinopsis Eyriesii".  
Je précise en outre que le soir et la nuit elle dégage un parfum délicieux: mais pour le sentir il faut vraiment mettre le nez dessus !

Depuis le "déconfinement" qui a concordé avec un retour d'une forme "normale" j'ai repris les marches en colline et me régale aussi d'observer fleurs sauvages et plantes.
Juste à la sortie du lotissement j'ai remarqué ce cactus qui va se montrer très généreux en fleurs, si j'en crois le nombre de boutons qui progresse chaque jour




Et dans la colline je suis souvent très impressionnée par les pins dont les racines serpentent et s'accrochent à la roche
une portion de racine d'un grand pin

et là un pin accroché sur la roche fendue par ses racines   




 

Et quand fleurs et arbres s'unissent aux bleus du ciel et de la mer cela donne un bien joli paysage dont je ne me lasse pas: récompense après une bonne grimpette !

mercredi 20 mai 2020

J'ai réussi !

Comme je l'indiquais dans mes récents billets, je sens que la forme revient; je ne ressens plus cette grande fatigue et c'est super de pouvoir reprendre une activité normale sans en souffrir.  
Je vais me balader tous les matins.  Les premiers jours je faisais l'aller retour sur le chemin dit "des carrières" bien ombragé et calme: en tout environ 5, 50 kms .  Il me trottait dans la tête de partir un peu plus tôt et de faire un vrai circuit : monter par le chemin de St Loup bordé par de nombreuses villas bien cachées derrière leurs murs de pierre et descendre par le chemin DFCI, puis le chemin des Carrières.  J'hésitais un peu, ne sachant si je résisterais, tellement échaudée par mon état des mois passés. Et puis ce matin, bien réveillée, un doux soleil aidant, je me suis décidée et ce fut parfait ! 
J'ai fait joyeusement mes presque 7 kms en 2 h, sans essoufflement particulier, sauf peut-être un discret ralentissement les derniers 400 mètres de montée un peu raides! Et quel régal ! 



Un arbousier bien garni !

fin de la montée "un peu raide "
Petit aperçu de la baie



haie de genêts odorants
 Après ces longs mois où chaque effort me pesait, où remonter de la ville était si pénible, je suis vraiment heureuse de pouvoir reprendre ces balades et de me sentir bien !
Malheureusement les copines que j'ai contactées pour se joindre à moi ne sont pas partantes pour l'instant, l'une souffre trop d'un genou, l'autre a du mal à démarrer le matin, (et moi je trouve qu'il fait trop chaud l'après midi )  l'autre souffre trop du dos.  Je vais continuer mon enquête et finirai bien par trouver de la compagnie.  
Et puis après tout, peu importe, je suis en bonne compagnie avec moi-même, la nature, les fleurs et les petits oiseaux !